« Plus haut que la mer », roman lu par Lily

Plus haut que la mer

« Une île italienne tout près de la Sardaigne, c’est là que tout commence : la rencontre entre Paolo, professeur d’histoire et de philosophie, Luisa, agricultrice, et Pierfrancesco, gardien de prison sur cette île. Bloqués tous les trois sur celle-ci à cause d’une tempête, ils vont apprendre à se connaître ; Luisa venait rendre visite à son mari, un homme violent et assassin, et Paolo à son fils, membre des Brigades Rouges, auteur de plusieurs meurtres politiques. Une rencontre inattendue entre des personnages de mondes différents qui créé cependant des liens indéniables. Malgré des descriptions lourdes et un début assez long, l’effet d’attente est présent. Ce roman, basé sur une antithèse, lie une île paradisiaque avec une prison de haute sécurité. Il y a un contraste entre cette merveilleuse île aux mille et une senteurs et couleurs, habitée par de nombreux animaux, et la prison de haute sécurité aux couleurs ternes, abritant les plus grands criminels. Ce qui nous prouve une fois de plus que cette histoire est peu banale. Lire la suite

« La chute de Constantia » : avis contrastés d’Angèle, Lucie et Louise

La chute de Constantia

« La chute de Constantia est une œuvre de Yannis Makridakis racontant l’histoire de Constantia recevant une lettre de Yannis, son gendre. ​Il faut savoir que l’histoire se déroule à Istanbul et que le contexte compte pour beaucoup dans ce huis-clos. Effectivement, Constantia est grecque et elle apprend avec horreur, lors de la lecture de la lettre, que son gendre est turc, ce qui fait resurgir les souvenirs des conflits historiques entre ces deux peuples. ​Ce roman a la particularité de mêler le côté touchant des personnages à l’humour, je pense en particulier aux échanges des commères Vanguelia et Constantia. ​A noter que ce roman comporte de nombreuses phrases assez longues donnant un rythme particulier et intéressant au récit. Avec cette étonnante manière d’évoquer une réalité, Yannis Makridakis nous offre un nouveau point de vue sur ces faits marquants.  Un roman que je conseille vivement. »

Angèle R., 1ère L, LJM, 10/2017

 

« Pour ma part, j’ai eu du mal à m’identifier aux personnages à cause de la rancune qu’ils se portent à travers tout le livre. De plus, la généalogie compliquée de Yannis n’arrange pas la compréhension de l’histoire. Il est difficile de s’y retrouver dans la famille du gendre. Cependant, le côté comique des deux amies commères est intéressant mais l’utilisation de très longues phrases empêche une lecture facile et fluide. »

Lucie S., 1ère L, LJM, 10/2017

 

« La forme de racisme que porte Constantia à son gendre Yannis est la principale raison qui a fait que je n’ai pas pu terminer ma lecture, même si l’histoire était intéressante, cela m’a pour le moins déstabilisée. »

Louise A. , 1ère L, LJM, 10/2017

Prix Jean Monnet des Jeunes Européens 2017

Du 16 au 19 novembre 2017 aura lieu la 30ème édition du festival des Littératures Européennes de Cognac sur le thème : les îles de la Méditerranée.

Comme chaque année, les élèves de 1ère L feront partie du jury du Prix Jean Monnet des Jeunes Européens. Trois auteurs sont en compétition : Emma-Jane Kirby (Angleterre), Francesca Melandri (Italie), Yannis Makridadis (Grèce). Le jury des lycéens est constitué par les représentants de 10 lycées de la région. Il se réunira au lycée Jean Monnet le jeudi 9 novembre et la remise officielle du Prix aura lieu vendredi 17 novembre, au festival Littératures européennes, en présence des auteurs.

Présentation du Prix 2017 (brochure à télécharger)

Lisez No et moi sur votre smartphone !

Pour lire cette oeuvre diffusée sur les réseaux sociaux, abonnez-vous ici : http://www.noetmoi.collectifornormes.fr et suivez les instructions pour télécharger l’appli IOS ou android.

L’histoire : Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Enfant précoce et fantaisiste, elle rencontre un jour, à la gare d’Austerlitz, No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle. Elle décide alors de sauver No, de lui donner un toit et une famille et se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.

Un roman au format web

No et moi

Les 20-21 et 27-28 mars 2017, les élèves de 2nde 3 ont participé au projet de création numérique EnGrenages, écriture collaborative en 3.0, élaboré par le Collectif Or Normes de Poitiers. Ce collectif d’artistes se consacre à la création et à la recherche en arts numériques.

A partir de leur lecture du roman No et moi de Delphine de Vigan et de leur réception de l’oeuvre, les lycéens ont réalisé une adaptation webographique du texte dans le but de mettre en scène les personnages sur les réseaux sociaux et de les faire évoluer dans cet environnement. Lire la suite

« La rencontre était juste formidable »

Retour sur la rencontre avec la poétesse franco-syrienne Maram al-Masri le jeudi 9 mars 2017.

Photos de la mise en voix donnée sous le préau du lycée par les élèves de 2nde 3, en présence de Maram al-Masri, qui a également lu ses poèmes, accompagnée par Nathalie Jaulain, de la librairie Le Texte Libre. Et aussi : photos de la rencontre qui a suivi et des ateliers de mise en voix orchestrés par le comédien Matthieu Lermite, de la Compagnie Pantoum, avec la complicité d’Adeline Perriot, professeur de français, et Valérie Boutrois, professeur documentaliste, de janvier à mars 2017.

(Photographies : l’atelier photo du lycée LJM, Emmanuelle Gentil et V.B.)

 

#Maram al-Masri/Écrivains en partage 2017

« Voir une poétesse en vrai… »

Sur le vif : impressions des élèves de 2nde 3 après la rencontre avec Maram al-Masri, jeudi 9 mars 2017.

 

« J’ai bien aimé ses textes, sa vie. Cela fait bizarre de voir une poétesse en vrai ». Maxence L.

« La rencontre avec Maram al-Masri était juste formidable. Elle s’adressait à nous comme à de vieux amis et nous parlait d’elle sans se cacher. Son histoire était plus que touchante et sa chanson m’a mis les larmes aux yeux. Maram al-Masri est une très belle personne, elle est d’une extrême douceur, que ce soit dans ses gestes ou ses paroles. Une magnifique rencontre. » Angèle R.

« La rencontre avec Maram m’a beaucoup émue. Elle défend des valeurs justes comme le droit des femmes. J’aime beaucoup sa personnalité. Je trouve génial le fait qu’elle voyage beaucoup et qu’elle parle avec les gens. » Romane M.

« Je trouve les poèmes de Maram al-Masri très touchants car ils reflètent son passé ». Olivier R.

« Elle nous a donné une vision de la poésie très intéressante. » Mathilde et Amandine

Lire la suite

Lectures par Maram Al-Masri et Nathalie Jaulain (Le Texte Libre)

Rencontre avec Maram al-Masri : un instant magique pour Amélie

J’ai eu la chance, avec cinq autres élèves de 1L2, d’aller à la rencontre de la poétesse Maram al-Masri, en compagnie de notre professeur de français, Mme Sempéré. Nous avions auparavant choisi plusieurs poèmes de Maram al-Masri pour les mettre en voix et les diffuser sous forme de sonnerie au lycée lors de la quinzaine du Printemps des poètes. Mais ce soir là, à la Bibliothèque municipale, nous avons eu la chance de lire ses poèmes au public et d’entendre cette poétesse réciter quelques-uns de ses textes dans la langue syrienne, avec toute l’émotion Lire la suite