« L’oralité a une force qui ne s’efface pas »

PDP19

A l’occasion du Printemps des poètes du 4 au 19 mars, France Culture a reçu Abderrahmane Sissako, cinéaste et producteur mauritanien, et Daniel Maximin, poète et écrivain guadeloupéen.

Réécouter l’émission du 3 mars 2017 : A. Sissako et D. Maximin: « L’oralité a une force qui ne s’efface pas. L’écrit risque de nous confisquer la poésie »

 

 

Rencontre avec Pascal Vatinel, vue par Lola

C’est à un homme simple, ouvert et généreux que nous avons pu poser nos questions mardi 7 février 2017. Pascal Vatinel, sinologue et écrivain français, a partagé avec nous son savoir et sa passion de l’écriture tout en nous renseignant sur son parcours et ses projets personnels. C’est grâce à une séance de préparation dirigée par notre documentaliste et notre professeur de français que nous avons pu discuter avec lui des œuvres qu’elles nous avaient présentées, et donc apprendre de multiples choses sur la Chine, Lire la suite

Fascination de la Chine

Romans de Vatinel

Mardi 7 février 2017, les élèves de 1ère L2 ont rencontré l’écrivain Pascal Vatinel.

Né en 1957 à Paris, Pascal Vatinel commence tôt des études de sinologie, mais ce sont surtout ses voyages réguliers en Orient qui l’inciteront à l’écriture. Auteur d’albums jeunesse chez Actes Sud, il a publié quatre romans policiers aux éditions du Rouergue – L’Affaire du cuisinier chinois (2007), Les Larmes du phénix (2010), Parce que le sang n’oublie pas (2011) et Environnement mortel (2012) –, qui explorent les multiples facettes, des plus surprenantes aux plus sombres, de l’Extrême-Orient.

Entre fiction et vérité

Les romans de Vatinel ont une dimension documentaire très riche et cherchent à rendre compte de la réalité telle qu’elle est : historique, environnementale, géographique…, en utilisant la fiction et le ressort du suspense pour embarquer le lecteur et l’inviter à réfléchir. Au cours de la rencontre, trois romans ont principalement été évoqués : – Environnement mortel, Lire la suite

Les pouvoirs de la peur : conversation écoutée par Alison

messagerosaLors du festival Littératures européennes, chaque personne présente a pu aborder, à travers des échanges avec des écrivains, des thématiques plus ou moins intéressantes. C’est avec Vincent Message, auteur du livre Défaite des maîtres et possesseurs et le romancier espagnol Isaac Rosa avec Le pays de la peur que nous nous sommes intéressés aux pouvoirs de la peur. La première œuvre met en scène un monde dans lequel le principal prédateur des temps modernes, l’homme, devient proie. En effet, il est question d’une race supérieure peuplée d’individus qui ne sont pas des extraterrestres mais des démons. Ceux-ci reprennent les codes de la société humaine. On y retrouve alors des humains de compagnie et des humains d’élevage dans un système de consommation qui atteint son apogée.
Le second récit débute dans un cadre familial des plus ordinaires jusqu’à ce que Sara, la mère de famille, se rende compte que des objets disparaissent au sein de son foyer. Lire la suite

Voyager dans le temps avec Éric Simon

les-metamorphoses-du-royaume-uni-depuis-1945

Dimanche matin, 20 novembre, j’ai pu interviewer M. Éric Simon*, auteur de Les métamorphoses du Royaume-Uni, de 1945 au Brexit. Son huitième livre parle de la transformation de l’Angleterre de la fin de la Seconde Gerre mondiale jusqu’au dernier grand événement, le Brexit. Lors de cette entrevue, nous avons parlé d’abord de la façon dont il a procédé pour écrire ce recueil d’interviews tout à fait impressionnant. Nous avons longuement parlé de cette chronologie et ce livre m’a montré que l’on pouvait voyager dans le temps grâce à tous ces témoignages Lire la suite

Quand la littérature nous sauve, par Aline et Clhoé

enfants

Dimanche 20 novembre, nous avons assisté à la Salamandre, dans le cadre du festival des Littératures Européennes de Cognac, à une conversation intitulée « Chemin d’écriture, chemin de vie » à laquelle participait l’auteur espagnol Ricardo Menéndez Salmón, auteur de Enfants dans le temps. Son ouvrage nous présente l’histoire d’un couple détruit par la mort prématurée de leur enfant. Les deux protagonistes vont se réfugier l’un dans le langage, grâce à son métier d’écrivain, l’autre dans le silence, ce qui le mènera à sa perte. Pour l’auteur, ce livre montre comment l’amour peut passer d’un refuge réconfortant à une cause de douleur supplémentaire dans une épreuve déjà traumatisante qu’est la perte d’un être cher. Il voit donc la littérature Lire la suite

Le festival Littératures européennes : l’œil de Clémentine

dscf4519

Une question se pose : pourquoi irions-nous découvrir le festival des Littératures Européennes ?

Comme chaque année, la ville de Cognac organise le festival des Littératures Européennes dont le thème, en cette année 2016, est intitulé « Délier les langues ». Un thème important, en vue des nombreux événements qui ont marqué tous nos pays. Du 17 au 20 novembre 2016, La Salamandre accueillait modérateurs, éditeurs, libraires, traducteurs, interprètes et surtout des auteurs des pays à l’honneur : Espagne, Allemagne, Écosse, Slovaquie et France, en lien avec la célébration des 1000 ans de la cité de Cognac, afin de donner vie à ce festival. Mais il y avait également l’intervention de la radio, de photographes, de journalistes (français, espagnols, allemands), de représentants en uniforme pour alimenter, interroger ou compléter les différents cafés littéraires.

Mon œil, caché derrière l’objectif, a su percevoir de nombreux aspects positifs de ce festival. Un instant bref, étendu sur quatre jours. Une bulle, tout un monde dans lequel, échanges, cultures et littératures se mêlent pour former une expérience incroyable. Lire la suite

Coupable d’un parricide… de fiction (le point de vue d’Alexina)

revolteevaVendredi 18, à 14H, nous avons assisté au débat nommé ‘Entre le droit et la fiction, où est la vérité ?» animé par Sophie Quetteville. Les invitées étaient Élise Fontenaille avec son livre La révolte d’Eva, Lenka Hornakova-Civade avec Giboulées de soleil, ainsi que l’avocate Cécile Barbera-Geral et Nathalie Hugonenc, chargée de mission aux droits des femmes et à l’égalité au sein de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations pour la Charente. Au commencement du débat, elles ont principalement présenté leurs livres. Par la suite, le débat s’est fait particulièrement sur le livre d’Élise Fontenaille. En effet, le fait qu’Eva commette un parricide a enclenché un réel débat Lire la suite

Prix Jean Monnet des jeunes européens : instants